Catégorie : Artiste de talent

Cocon, magazine !

MAGAZINE DU BLOG - Couv

Ecriture et développement personnel

Depuis le dernier sondage, il s’est passé quelques semaines. Des semaines intenses d’écriture, de mises en place de projets etc.

Dans quelques jours (à la nouvelle lune, le 5 juillet), j’aurais donc le plaisir d’adresser à tous mes abonnés un magazine, rien que pour eux.

 

Cela faisait longtemps que je souhaitais créer un magazine alliant créativité et développement personnel. C’est chose faite enfin.

Cocon, vous sera envoyé 4 fois par an, aux solstices et aux équinoxes. Il n’est pas encore très grand (je le rédige toute seule), il est en bourgeon, avec beaucoup d’imperfections sans doute mais il est réalisé avec joie et l’envie de partager. Merci aux invitées de ce premier titre. Merci à vous pour votre soutien. J’espère que cette nouvelle aventure vous plaira.

Je vous laisse dès à présent découvrir le sommaire de ce premier numéro sur sa page Facebook, en cliquant ici, et vous souhaite un bel été avec ce projet dans vos tablettes.

Reposez-vous, prenez-soin de vous, écrivez, créez, dansez, chantez, aimez, on se retrouve à la rentrée pour d’autres aventures !

 

Si vous êtes abonné(e) à la Petite Lettre, vous n’avez rien à faire, vous recevrez par mail un lien de téléchargement.

Si vous ne l’êtes pas encore, je vous invite à  vous abonner à la Petite Lettre !

 

 

 

Rencontre avec…

… Lydia Bonnaventure

Lydia Bonnaventure©
Lydia Bonnaventure©

Lydia Bonnaventure, professeur d’histoire et de français en région parisienne, est aussi créatrice du blog, du site et du forum « Promenades culturelles » et également auteur, d’un essai que j’ai lu avec immense intérêt : « La Maladie et la foi au Moyen-Âge. D’après les Miracles de Nostre Dame de Gautier de Coinci »

Lydia est donc extrêmement généreuse sur la toile, partageant ses passions, informant sur l’art, l’histoire et la littérature. Généreuse et souriante, elle ne l’est pas que dans ses écrits, c’est donc avec grand plaisir que je l’ai invitée sur ce blog pour inaugurer cette nouvelle rubrique « Rencontre avec un artiste de talent« .

Le principe sera de (re)découvrir un acteur de la chaîne du livre : auteur, illustrateur, mais aussi lecteur, éditeur, imprimeur… Pour quelques questions récurrentes.

Premier voyage donc avec Lydia qui a eu la gentillesse de répondre par l’affirmative à cette proposition !

La maladie et la foi au Moyen-Âge
La maladie et la foi au Moyen-Âge

1/ La première fois…

… que j’ai couché une histoire sur du papier, c’était sur un petit cahier d’écolier. J’étais au collège et j’avais déjà une foule d’idées en tête. Mais je commençais ce que j’appelais déjà un « roman » et je l’arrêtais vite pour en commencer un autre… 

2/ Ce que l’on ne sait pas encore de vous

Beaucoup de choses ! Tiens, allez, une chose pour répondre quand même à la question : je sais dessiner (oui, tout le monde s’en fiche !)

3/ Une anecdote de votre parcours littéraire

C’est grâce à mon blog que j’ai écrit mon premier livre, mon essai sur Gautier de Coinci. Car c’est grâce à ce précieux outil informatique que mon éditeur m’a contactée.

4/ Là où vous vivez

Je vis en Région parisienne, riche en patrimoine et non loin de celle de Gautier de Coinci. C’est très pratique pour aller sur les lieux. Mais vous allez dire que ce personnage m’obsède… 

C’est également un carrefour géographique et culturel. 

5/ Un artiste 

De but en blanc, sans trop réfléchir, il me vient le nom de Jean-Jacques Goldman. Un immense talent et une pudeur sans faille.

6/ «Elle s’était levée à l’aube, pour voir le jour…»

… et pour aller travailler. J’aurais aimé répondre « pour se mettre à écrire » mais je n’écris bien qu’en fin d’après-midi. 

7/ Pourquoi ce métier ?

J’ai toujours voulu enseigner, être ce que j’appelle « un passeur d’Histoire », apprendre aux autres ce que l’on m’a inculqué afin qu’il puisse y avoir une transmission. Quand on y réfléchit, être auteur, notamment lorsque l’on fait des essais, c’est un peu la même chose.

8/ Une citation

« La lecture de tous les bons livres est comme une conversation avec les plus honnêtes gens des siècles passés » (René Descartes)

9/ Votre dernier livre, donnez-nous envie de le lire !

Il est sur le feu et attend un éditeur. C’est un polar médiéval mettant en scène, parmi les personnages, une figure bien connue du monde médiéval germanique, Hildegarde de Bingen. 

10/ Quelles sont les difficultés et les joies dans ce parcours éditorial ?

Les joies, il y en a beaucoup : celle d’avoir fini le premier chapitre, puis l’histoire dans son ensemble. Celle de se faire publier… de recevoir le livre… La principale difficulté reste le méandre de l’édition. Je ne préfère pas m’étendre sur le sujet mais disons que c’est quand même une véritable jungle, d’autant plus lorsqu’on débute.

11/ Un conseil ?

Suivre ses envies. Si l’on a envie d’écrire, il faut franchir le pas.


Franchir le pas, oser, et s’atteler à sa table d’écriture. De bons conseils, qu’en pensez-vous ?

Merci Lydia ! Personnellement, je ne me moque pas de ce talent pour le dessin et serais ravie de le découvrir ! (Un défi ? 😉

Et pour en savoir plus sur Lydia, je vous invite évidemment à découvrir ces sites mentionnés en début d’article et/ou à laisser un message dans les commentaires (ce n’est jamais facile de commencer une rubrique, alors encore merci Lydia)

« La maladie et la foi au Moyen-âge » est un essai extrêmement enrichissant, on y découvre le rapport étroit entre les maladies parfois terribles et le rapport à Dieu. L’auteur rappelle également que la période médiévale n’est pas cette période sombre et sale que l’on peut imaginer parfois. Il est question de réflexion sur la peur du mal et du malin, sur la foi en la guérison. Et il y a Gautier de Coinci, avec son style particulier, dérangeant parfois pour certains, imagé. L’auteur, Lydia Bonnaventure nous entraîne donc avec finesse et érudition dans une époque qui a fait de notre monde, une partie de ce qu’il est aujourd’hui.

Extrait :

Devant les mortalités dont on ignorait les causes, les hommes du Moyen-Âge virent dans la maladie, l’expression du courroux céleste. De simple phénomène naturel, elle devint le signe de la présence divine. Les Miracles de Nostre Damesont le reflet littéraire de cette idéologie sociale.

Et, parce que Jean-Jacques Goldman est, en effet, un bel artiste 🙂

 

Un roman gratuit en épisodes…

… cela vous plairait ?

J’envisage de mettre en ligne un roman sur ce blog, chapitre par chapitre. Qu’en pensez-vous ? Est-ce que cela vous paraît une bonne idée ? Et, si oui, à quel rythme aimeriez-vous le lire ? Je reste attentive à toutes vos propositions 🙂

Aujourd’hui, je pense à plusieurs options :

1/ Envoyer les chapitres uniquement aux abonnés, et donc de façon privée sur leur boîte

2/ Publier un chapitre par soir et les effacer au fur et à mesure

3/ Proposer le chapitre en lecture audio uniquement

4/ ?

La parole est à vous !


Je serai en dédicace dans la région Bordelaise à Belin-Beliet le vendredi 10 avril et  le jeudi 16 avril de 16h30 à 18h30. Ce serait grand plaisir de vous rencontrer pour de vrai !


J'ai_tant_rêvé_Cover_for_Kindle

Margot Pims, vient de publier son premier roman « J’ai tant rêvé ».

L’histoire de Jeanne qui s’endort pour s’échapper de la réalité et qui trouvera dans ses songes, la clé pour changer de vie. Je ne vous en dis pas davantage et vous laisse découvrir !

L’ouvrage est disponible en numérique et en version papier.

Une écriture très différente de ce à quoi Margot nous avait habitué, mais un beau roman d’amour à savourer sous les arbres printaniers.

De mon côté, je vous prépare pour très très bientôt un nouveau roman…

 

A très vite !

Mettre des couleurs dans sa vie

pinceaux

 

Quelle est la couleur de l’aube ?

Quelle est la couleur de votre aube ? A-t-elle des reflets dorés, roses ou bleutés ? Et que voyez-vous en regardant le jour se lever ? Les branches qui se dessinent peut-être, le vol rapide d’un oiseau, l’horizon ou les maisons au loin…

Notre regard se fixe toujours sur ce que nous voulons voir… Mais on peut cligner les yeux un instant, comme une pause, et regarder autrement, autre chose, plus près ou plus loin. On peut décider de voir le jour qui se lève comme une nuit qui se dénude, ou comme un interminable instant.

On a toujours le choix de son regard.

Je ne parlerai pas de l’actualité, sinon pour porter à votre regard du jour, si vous le voulez bien, un collectif qui est né le 9 janvier. Un groupe de femmes (pour l’instant ?), qui écrivent, peignent, photographient. Leur blog s’appelle Renaissance

Nous avons décidé d’oeuvrer ensemble pour la paix et pour l’amour »  Revue Renaissance

Et, je ne sais pas pour vous, mais, commencer une semaine avec l’idée de Paix, de Renaissance et d’Amour, ça me va bien.

Très belle journée à vous