Catégorie : Extraits

Un livre offert !

Attends Miyuki

Pour célébrer le printemps, les éditions De La Martinière Jeunesse offre mon dernier album « Attends Miyuki » à deux de mes abonné(e)s.

N’est-ce pas une belle nouvelle ? 🙂

Pour cela, cette fois-ci, il faut être abonné à la Petite Lettre (En haut à droite de ce site), et partager le statut Facebook qui parle du concours, sur ma page, (vous pouvez y accéder directement en cliquant sur ce lien)

Mercredi midi, je noterai sur un papier les noms des participants et j’en tirerai deux au sort, puis je vous contacterai par mail pour obtenir votre adresse. Alors, on joue ?

Merci à toutes celles et ceux qui ont déjà fait un si bel accueil à Miyuki, qui a rejoint les librairies il y a à peine plus d’un mois !

Désolée de mon peu de présence sur ce site, pour me faire pardonner, voici un petit extrait de Miyuki.

Très beau printemps à vous !


Terre bleue et lune orange, le printemps s’habille pour sa première aube de l’année. Le jardin s’éveille et Miyuki, pieds nus, déjà levée, court en riant entre les travées. Vite vite, elle inspecte et s’assure que tout le monde est prêt.

« Grand-Père lève-toi, vite vite, lève-toi ! Le jour s’est réveillé avant toi !

–  Attends Miyuki, attends, dans une heure, le jour sera encore là.

–  Mais si tu attends tu n’en profites pas assez comme il le faudrait…

–  Je profite à l’instant de la douceur de mon oreiller, je profite des premiers rayons de soleil à travers ma fenêtre.

–  Peut-être Grand-Père, peut-être, mais moi, j’ai vu les derniers rayons de lune de l’hiver. Vite vite, lève-toi, il en restera peut-être, suis-moi ! »

Alors, sur les chemins de terre, Grand-Père a suivi Miyuki. Avec elle, il a salué chaque fleur qui s’ouvrait. Avec elle, il s’est incliné devant le vent un peu frais.

« Bonjour Cerisier, bonjour herbe sucrée, bonjour fleurs en bouton »

Miyuki sautillait et Grand-Père trottinait.

Dans la mousse, une petite fleur pourtant, pâressait, ensommeillée, semblant ignorer le printemps qui chantait.

« Réveille-toi petite fleur, réveille-toi !

–  Attends Miyuki, attends, c’est une fleur fragile et précieuse, elle s’ouvrira au bon moment.

–  Mais je veux la voir maintenant ! Elle est en retard.

–  En retard pourquoi Miyuki ? Toutes les fleurs ne dansent pas au même moment. Je crois qu’elle n’est pas prête, elle a besoin certainement de l’eau la plus pure et la plus fine pour laver ses pétales si légers. »

Grand-Père n’avait pas terminé de parler que déjà, Miyuki s’élançait vers le puits. Le seau en bois cogna contre la margelle, descendit rapidement au fond, et remonta de la terre et un vieux crapaud fatigué.

« Puits, vite vite, s’il te plaît, donne-moi de ton eau la plus pure pour ma petite fleur qui doit s’ouvrir. (…)

Ménage d’automne

Accepter le changement

Agenda 2015
Agenda 2015

Souvent, on parle de « ménage de printemps » : l’occasion de faire le tri, de rejeter ce qui est vieux, usé, abimé, pour s’aventurer vers un été plus lumineux.

Mais le ménage dans notre vie ne devrait-il pas être régulier, quotidien ? De même que nos cellules se régénèrent sans cesse, les plus anciennes disparaissant pour laisser de la place à de plus solides et plus en phase avec nos nouvelles nécessités, nous avons toujours l’occasion de déposer des fardeaux, de nous débarrasser de ce qui nous encombre, pour apprécier le vide un moment (vous savez, ce plaisir d’une feuille blanche et neuve, sur laquelle tout est encore possible, sans ratures, et couverts de promesses silencieuses).

C’est un peu à cela que vous invite la pensée de septembre de l’Agenda 2015.

Comme la graine en sommeil qui accepte sa prochaine métamorphose, la chenille patiemment tisse son cocon, qu’elle quittera avant de déployer ses longues ailes fines. La nature suit son cycle immuable et délicat : les feuilles rousses s’apprêtent à tourbillonner dans les parcs et nous, tranquillement, pas à pas, comme le chêne solide, ou l’oiseau migrateur, nous suivons notre route, même si nous tombons quelques fois. Résister contre le changement est aussi vain et épuisant que d’être un roseau dressé devant l’ouragan et criant : « Je ne bougerai pas ! »

Et, si ces mots résonnent en vous, si déjà, vous sentez les ailes vous pousser naturellement dans le dos et, même si les dernières semaines ont pu être difficiles ou au contraire lumineuses, je vous souhaite de vous déployer lentement, au rythme qui est le votre, d’ouvrir un cahier neuf et d’y écrire ou de dessiner votre chapitre suivant.

La vie n’est pas toujours telle que nous l’avions prévue mais, comme dans une histoire, n’est-ce pas finalement, cet incident, ce rebondissement, qui nous entraîne encore mieux ?

Comme toujours, les quelques citations qui accompagnent ce mois, si l’une d’entre elles vous inspirent, pourquoi ne pas l’écrire sur une feuille et la placer devant votre bureau pour vous en imprégner ? (vous pouvez m’envoyer vos photos 😉 :

« Il ne t’est jamais donné un rêve, sans le pouvoir de le réaliser. Mais cela nécessitera peut-être du travail ». Richard Bach

« Vous ne pourrez évoluer, à moins d’essayer d’accomplir quelque chose au-delà de ce que vous avez déjà réalisé » Ralph Waldo Emerson

« Notre plus grand mérite n’est pas de ne jamais tomber, mais de nous relever à chaque fois » Ralph Waldo Emerson

« Et toujours, dès que je montrais prête à les affronter, les épreuves se sont changées en beauté » Etty Hillseum

 


La semaine prochaine, je vous parlerai du nouvel agenda 2016 « Rêveries », qui est sorti fin août. Comme promis, il y en aura un à gagner parmi les abonné(e)s de ce blog. Le dernier jeu a été remporté par Alpha, qui a laissé un magnifique commentaire amazon sur mon dernier livre, merci beaucoup ! Le livre est toujours en compétition pour quelques jours. N’hésitez donc pas, si vous le souhaitez, à laisser  à votre tour un commentaire, qu’il soit positif ou non, selon votre ressenti. Enfin, pour celles et ceux qui restent réticents au numérique, « Juste avant l’automne« , sera bientôt disponible en version papier.

Agenda 2016

Enfin, encore une information, car je suis restée longtemps en silence, je prépare les prochains ateliers d’écriture et vous en reparlerai prochainement. Une nouvelle rubrique verra aussi le jour très très bientôt, avec la découverte d’un « acteur du livre » : auteur, illustrateur, éditeur, lecteur, vous peut-être ?

Nous commencerons avec la rencontre d’une lectrice de ce blog, pétillante et généreuse. Mais chuutt, j’en ai déjà trop dit. A bientôt ! Très belle rentrée à tous et bel envol à chacun, quel que soit son chemin (certains poissons aussi volent, rappelez-vous 🙂

 

Mon année bonheur

Agenda 2015
Agenda 2015

Prendre le temps

Comme chaque mois, une pensée extraite de mon agenda Bonheur 2015, paru chez Mango.

Sous terre, en secret, à l’abri des regards indiscrets, des graines déjà s’endorment et se préparent à la métamorphose. Elles ont un temps bien à elles, à respecter. Peut-être leur faudra-t-il des jours, des semaines, ou même des mois, pour se révéler dans leur plus belle parure. L’éphémère, lui, gracile papillon, ne vivra que quelques heures, mais avec bonheur ! Nous ne savons pas toujours le temps nécessaire aux choses ou aux situations, nous n’avons aucun pouvoir sur le rythme du temps, mais nous avons le pouvoir d’apprendre la patience.

Alors, si nous prenions le temps de cultiver l’attente sereine ?


« Même l’arbre coupé repousse, même la lune disparue croît à nouveau. Dans l’adversité, pense à cela et ne te soucie pas. » Bhartrhari

« Parfois la nuit dure longtemps. Mais le jour finit toujours par arriver » Proverbe africain

« Nul ne peut atteindre l’aube, sans passer par le chemin de la nuit » Khalil Gibran

« Ne demande pas que les choses arrivent comme tu le désires, mais désire que les choses arrivent comme elles arrivent, et tu seras heureux. » Epictète


Je ne sais pas la citation que vous préférez, personnellement j’adore celle de Khalil Gibran, et vous ? v

Le nouvel agenda 2016 sur le thème de la rêverie, sortira le 21 août prochain. Voici sa couverture en exclusivité. Le thème vous plaît-il ?

Agenda 2016

 

 

Pardonner

Pour être heureux…

Agenda 2015
Agenda 2015

Pour être heureux, il faut savoir voyager léger. Porter le chagrins, les colères, les culpabilités, c’est un peu comme laisser le lest sur la montgolfière et l’empêcher de décoller. Pardonner, se pardonner, c’est se libérer. C’est reconnaître que l’on a été blessé et que, désormais, on souhaite être heureux, sans continuer à porter cela, sans laisser de la place à ces émotions-là. Il faudra peut-être un peu de temps pour se délester de chaque petit sac. Qu’importe, allez-y, donnez votre pardon, aux autres, à vous-mêmes, et envolez-vous…

 

Extrait Agenda 2015. Mon année Bonheur.

Mon prochain agenda (pour 2016), sortira fin août.

L’un(e) de mes abonné(e)s, en recevra un exemplaire gratuitement !

Alors, si ce n’est pas encore fait, abonnez-vous 😉